Gendarmerie nationale
Création 1962
Effectifs 15 000 employés (2006)
ministre paul koffi koffi
Affiliation(s) ministre de la défense

Présentation

la gendarmerie nationale ivoirienne est une force armée chargée des missions de police et placée sous la tutelle du minstère de l'intérieur et du ministère de la defense. Le numero d'apel d'urgence de la gendarmerie nationale est le 082.

Par ailleurs, chaque année la Gendarmerie recrute par un concours direct et forme environ 1 800 éléments, à travers ses deux écoles de formation, situées respectivement à Abidjan et à Toroguhé.

Les gendarmes sont habituellement chargés de la sécurité dans les zone rurales et dans les zones périubaines,

La gendarmerie assure des missions diverses qui font sa spécificité :

  • des missions judiciaires : constatation des infractions, recherche et interpellation des auteurs d'infractions à la loi pénale, enquêtes jurdiciaires.
  • des missions administratives : sécurité publique,maintient de l'ordre, assistance et secours, circulation routières,
  • des missions militaires : police militaire, prévôté et opérations extérieures.

 

Organisation

La gendarmerie nationale est l'équivalente de la gendarmerie nationale française : elle est chargée du maintien de l'ordre, spécialement en milieu rural.

Elle est dirigée par un général de division et comprend 15 000 gendarmes. Elle est répartie en quatre légions, qui correspondent aux quatre régions militaires permanentes. Elle peut être appelée en renfort de l'armée en cas de crise nationale. La gendarmerie nationale est présente sur l'ensemble du territoire Ivoirien et peut aussi effectue des missions militaires.

Elle se compose de formations d'active et de formations de réserve.

Elle comprend :

  1. la direction générale de la gendarmerie nationale ;
  2. l'inspection générale de la gendarmerie nationale ;
  3. des formations territoriales constituant la gendarmerie départementale ;
  4. des formations constituant la gendarmerie mobile ;
  5. la garde républicaine ;
  6. des formations spécialisées ;
  7. des organismes d'administration et de soutien ;
  8. des organismes de formation du personnel ;
  9. l'unités d'intervention de la gendarmerie nationale (UIGN).

 

Direction générale et de l'inspection générale

La Direction générale de la gendarmerie nationale est Le DGGN assure la direction des formations et unités. Elle élabore la doctrine d’emploi, oriente et coordonne leur action. Ce corps de la défense française fait partie du ministère de l'Intérieur.

L'inspection générale de la gendarmerie nationale, créée en 2005, comprend plusieurs services, dont l'inspection technique de la gendarmerie nationale chargée notamment de veiller à la déontologie et d'enquêter sur les éventuelles infractions commises par les membres de la gendarmerie.

 

Unité d'intervention de la gendarmerie nationale (UIGN)

L'unité de d'intervention de la gendarmerie nationale est composé d'environ 420 personnes (52 officiers de carrière et un peu plus de 300 sous-officiers de gendarmerie spécialement entraînés et équipés pour faire face à des missions anti-terroristes. Calqué sur le modèle du GIGN français, il sert uniquement de force anti-terroriste contrairement au GIGN français.

 

Grades

La gendarmerie étant une force armée, ses grades s'insèrent dans la hiérarchie militaire

GRADES DE LA GENDARMERIE NATIONALE
Officiers généraux
Général d'armée
Général de corps d'armée
Général de division
Général de brigade  
Officiers supérieurs
Colonel major  
Colonel  
lieutenant-Colonel
Commandant
Officiers subalternes
Capitaine
Lieutenant
Sous-lieutenant
Aspirant  
Sous-officiers
Adjudant chef major
Adjudant chef
Adjudant
Sergent chef
Sergent
Militaires du rang
Caporal chef
Caporal
Soldat 1re classe
Soldat 2e classe